Vous êtes ici : Accueil > Glossaire > M

M

Macroélément : Elément chimique constituant une proportion importante de la nutrition minérale des végétaux.

 

Macrophytes : Plantes aquatiques de grande taille.

 

Maître d'œuvre : Concepteur de l'ouvrage ou directeur des travaux.

 

Maître d'ouvrage : Propriétaire et financeur de l'ouvrage.

 

Marais : Eau stagnante très peu profonde où la vase et les végétaux sont abondants.

 

Marécage  : Eau stagnante peu profonde, envahie par la végétation.

 

Marnage : Fluctuation du niveau de l'eau.

 

Masse d'eau : Portion de cours d'eau, canal, aquifère, plan d'eau ou zone côtière homogène. Il s'agit d'un découpage élémentaire des milieux aquatiques destinée à être l'unité d'évaluation de la DCE. Une masse d'eau de surface est une partie distincte et significative des eaux de surface, telles qu'un lac, un réservoir, une rivière, un fleuve ou un canal, une partie de rivière, de fleuve ou de canal, une eau de transition ou une portion d'eaux côtières. Pour les cours d'eau la délimitation des masses d'eau est basée principalement sur la taille du cours d'eau et la notion d'hydro-écorégion. Les masses d'eau sont regroupées en types homogènes qui servent de base à la définition de la notion de bon état. Une masse d'eau souterraine est un volume distinct d'eau souterraine à l'intérieur d'un ou de plusieurs aquifères.

 

Masse d'eau artificielle  : Masse d'eau de surface créée par l'homme dans une zone qui était sèche auparavant. Il peut s'agir par exemple d'un lac artificiel ou d'un canal. Ces masses d'eau sont désignées selon les mêmes critères que les masses d'eau fortement modifiées et doivent atteindre les mêmes objectifs : bon potentiel écologique et bon état chimique.

 

Masse d'eau fortement modifiée (MEFM) : Masse d'eau de surface ayant subi certaines altérations physiques dues à l'activité humaine et de ce fait fondamentalement modifiée quant à son caractère. Du fait de ces modifications la masse d'eau ne peut atteindre le bon état. Si les activités ne peuvent être remises en cause pour des raisons techniques ou économiques, la masse d'eau concernée peut être désignée comme fortement modifiée et les objectifs à atteindre sont alors ajustés : elle doit atteindre un bon potentiel écologique. L'objectif de bon état chimique reste valable, une masse d'eau ne peut être désignée comme fortement modifiée en raison de rejets polluants.

 

Matières en suspension : Particules solides en suspension dans l'eau brute. Les matières en suspension incluent toutes les particules de taille supérieure aux colloides présents dans l'eau.

 

Matières organiques et oxydables : Désigne les matières organiques (ensemble des substances d'origine biologique) et autres substances oxydables contenues dans un effluent ou un biotope aquatique pollué.

 

Méandres : Courbes, contours, sinuosités d'un cours d'eau.

 

M.E.D.D. : Ministère de l'écologie et du Développement Durable.

 

Mégaphorbiaie : Communauté végétale à hautes herbes fraîche à humide. Terme à signification physionomique, les mégaphorbiaies regroupent plusieurs groupements végétaux développés de l'étage collinéen (200 à 650 m d'altitude environ) et à l'étage subalpin.

 

Mesures agri-environnementales : Ces mesures visent une meilleure prise en compte de l'environnement (protection des eaux,...) dans les pratiques agricoles, par :
 encouragement aux agriculteurs limitant l'utilisation d'engrais et de pesticides
 encouragement à la réduction des troupeaux pour atténuer la pollution par effluents d'élevage
 encouragement aux agriculteurs adoptant des pratiques améliorant la qualité du milieu rural ou l'entretien des terres abandonnées
 encouragement au gel de terres agricoles sur 20 ans à des fins écologiques
 lancement des Plans de Développement Durable (PDD) à titre expérimental en 1993, visant à globaliser les diverses aides agri-environnementales évoquées et d'autres aides relatives au développement.
Ces mesures se traduisent par des aides ou des rémunérations accordées aux agriculteurs ayant des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement sous la forme d'un engage-ment contractuel entre l'Etat, la CEE et des exploitants agricoles pour une durée de 5 à 10 ans (voire 20 ans).

 

Métabolites : Sous-produits des pesticides dus à une dégradation naturelle ou à une oxydation chimique.

 

Métaux lourds : Les métaux lourds possèdent un numéro atomique élevé. Les plus courants et plus dangereux sont le mercure, le plomb, le cadmium, le chrome, le cuivre, le zinc. Ceux-ci s'accumulent dans les organismes vivants, et peuvent ainsi contaminer l'ensemble d'une chaîne alimentaire. Les effets toxiques des métaux lourds concernent le système nerveux, le sang ou la moelle osseuse. Ils sont généralement cancérigènes.

 

Microcentrale hydroélectrique : Installation hydroélectrique transformant l'éner-gie hydraulique en énergie électrique dont la puissance varie de quelques kW à 4.500 kW (seuil de la concession avec décret en Conseil d'Etat). Le terme "micro" utilisé dans le langage courant ne permet pas de rendre compte de l'importance de l'unité de production (volume turbiné, hauteur de chute).

 

Microorganismes : Organismes de taille microscopique (bactéries et champignons essentiellement) qui sont impliqués dans les processus de décomposition et de biodégradation.

 

Microorganismes pathogènes : Microorganismes pouvant causer des maladies chez d'autres organismes ou chez l'homme, les animaux et les plantes.

 

Micropolluant : Polluant présent généralement en faible concentration dans un milieu donné (de l'ordre du microgramme (µg) au milligramme (mg) par litre ou par kilogramme) et qui peut avoir un impact notable sur les usages et les écosystèmes.

 

Milieu : Terme général peu précis scientifiquement, utilisé pour désigner un ensemble présentant des conditions de vie particulières : milieu aquatique, milieu fluvial, milieu estuarien, milieu lacustre, milieu terrestre (forestier, montagnard,etc.)

 

MISE : Mission Inter-Services de l'Eau : Structure de coordination des services de l'Etat (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales - DDASS, Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt - DDAF, Direction Départementale de l'Equipement - DDE, ...) qui vise à améliorer la lisibilité, l'efficacité et la cohérence de l'action administrative principalement de l'exercice de la police de l'eau en matière de gestion de l'eau et des milieux aquatiques.

 

MO : Matières Organiques.

 

Module ou module interannuel d'un cours d'eau  : Débit moyen annuel pluriannuel en un point d'un cours d'eau. Il est évalué par la moyenne des débits moyens annuels sur une période d'observations suffisamment longue pour être représentative des débits mesurés ou reconstitués.

 

MOOX  : Altération en matières organiques et oxydables qui constituent les matières organiques carbonées ou azotées susceptibles de consommer l'oxygène de la rivière.

 

Montaison : Action de remonter un cours d'eau pour un poisson migrateur afin de rejoindre son lieu de reproduction ou de développement.

 

Morphologie : Traduit l'activité du cours d'eau et son mode d'évolution.

 

Mouille : Faciès à forte profondeur d'eau, à vitesse très faible, à courant homogène et à substrat sableux ou vaseux.

 

Sous-rubriques

L'alphabet

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Menus

Retour en page d'accueil

Moteur de recherche et inscription à la mailing-list

Recherche par mots-clés
S'inscrire à la lettre web

Accès Espace Pro

Authentification

Animations graphiques

Autres liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com